Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. En poursuivant votre navigation vous acceptez ce fonctionnement.
En savoir plus et paramétrer les traceurs
J'accepte

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. En poursuivant votre navigation vous acceptez ce fonctionnement.
En savoir plus et paramétrer les traceurs

J'accepte

Animal Webaction
Cette collecte a été réussie, elle a été livrée le 14/03/2019, découvrez les photos de la livraison.

photo association
Ne laissons pas 75 chiens mourir de faim !
Nous sommes passés au refuge, les chiens sont maigres, il n'y a plus de croquettes pour les nourrir !
photo association
Ne laissons pas 75 chiens mourir de faim !
Nous sommes passés au refuge, les chiens sont maigres, il n'y a plus de croquettes pour les nourrir !

4 000 kg
de croquettes offertes

4 000 kg
de croquettes nécessaires

ASSOCIATION
Association Mira Protection des Animaux et de l'Environnement MA Morocco

 

Nous sommes passés au refuge le 27 février dernier, nous avons constaté qu'il ne restait plus que 3 sacs !

Nous avons vu des chiens  affamés, dévorant le pain mélangé aux restes de croquettes.

Pire ! Depuis notre passage, les derniers sacs ont été épuisés, Anas et Mira ne peuvent pas en racheter, faute de moyens.

Ils ont essayé les collectes en ligne mais personne ne leur vient en aide, les fournisseurs refusent de travailler avec eux, et les SOS lancés aux fondations étrangères restent sans résultats.

Anas et Mira s'évertuent à sauver les chiens marocains en grande souffrance, mais ne peuvent continuer sans aide, et nous demandent de les accompagner dans cette phase difficile.

Nous avons promis à Anas et Miras de leur organiser cette collecte, même si nous ne savons pas si cela va marcher.

Nous souhaitons envoyer 4000 kg de croquettes en urgence.

Collecte 100% transparente.

 

 

1. Lors de notre passage le 27 février il ne restait plus que 3 sacs de croquettes, tous épuisés depuis...

Lors de notre passage au refuge le 27 février, il ne restait que 60kg de croquettes au refuge. Ce stock est désormais épuisé depuis plusieurs jours, mais Anas ne peut pas racheter de croquettes... Photo prise par Animal Webaction

 

Lors de notre venue, avant même que le stock ne soit entièrement épuisé, les chiens étaient déjà affamés : ils se délectaient de quelques morceaux de pain… Photo prise par Animal Webaction

 

Depuis des mois, l’association rencontre des difficultés pour nourrir les chiens du refuge. Nous nous sommes rendus sur place le 27 février dernier, et n'avons pu que constater qu'il ne restait que 3 petits sacs de croquettes...

Les quelques sacs que nous avons photographiés sont terminés depuis le 1er mars, Anas et Mira n'ont pas assez d'argent pour en acheter d'autres. 

Tributaires des dons, qui restent rares et aléatoires, ils sont obligés de trouver des solutions de fortune jour après jour “Pour aujourd’hui, je ne sais pas, je vais leur préparer des pieds de poulet avec du pain” nous disait Anas le 1er mars, face à son stock inexistant…

 

2. Les chiens ne mangent pas à leur faim depuis plusieurs semaines déjà, ils ont besoin de croquettes en urgence

Par manque de financement, Anas et Mira sont contraints de rationner les chiens depuis plusieurs semaines : pain, pâtes et têtes de poulets viennent péniblement compléter les quelques croquettes qu’ils parviennent à obtenir... Photo prise par Animal Webaction

 

Anas photographie toujours les sacs de croquettes une fois vidés, avant de les poster sur ses réseaux : il espèrent ainsi engendrer de nouveaux dons, avec peu de succès jusqu’ici malheureusement…

 

Certains chiens, plus fragiles, maigrissent et s’affaiblissent à vue d’oeil : Smella, recueilli il y a deux mois dans les bidonvilles proches de Casablanca, a un besoin vital de croquettes. Photo prise par Animal Webaction

 

Âgée de 10 ans, Bella a été laissée à la rue lorsque ses anciens propriétaires ont déménagé. Léthargique, elle se déplace à peine et montre de grands signes de faiblesse. Photo prise par Animal Webaction

 

Le manque de financement constaté par Anas et Mira n’est pas nouveau, mais ses conséquences s’accentuent semaine après semaine, car leurs propres ressources s’épuisent : ils ne parviennent plus à acheter de croquettes.

Depuis plusieurs semaines déjà, les chiens mangent des quantités insuffisantes de croquettes, qui couvrent à peine la moitié de leurs besoins. Les quelques carcasses en complément qu’Anas et Mira parviennent à obtenir n’y changent pas grand chose “Ceci reste très insuffisant pour les chiens et les chiots”

Déjà très affaiblis par leur régime forcé, les chiens ne sont pas en état d’affronter une absence totale de croquettes !

 

3. Les deux tiers des pensionnaires souffrent de maladie, de blessure ou de handicap : nous devons les préserver de la faim !

Recueilli dans la rue en février, Bounty pèse à pesait à peine 7kg et était totalement déshydraté… handicapé du train arrière, il ne remarchera sans doute jamais. Ne pouvant pas le laisser à la rue, Anas l’a récupéré et a financé ses soins médicaux : il espère désormais qu’il pourra l’aider à récupérer… Photo prise par Animal Webaction

 

Arrivé au refuge après avoir été percuté par une voiture, Pedro souffrait de graves lésions aux pattes arrières, ainsi que d’une sévère infection à la bouche. Grâce aux soins d’Anas et Mira, il récupère peu à peu l’usage de ses membres, mais il doit également reprendre des forces. Photo prise par Animal Webaction

 

Maltraité par son ancien propriétaire, Dove souffrait de multiples blessures non soignées lorsqu’il a été récupéré. L’un de ses yeux a dû lui être enlevé, mais il reste aveugle. Dove est également atteint de la leishmaniose, dont les symptômes risquent de s’aggraver sans croquettes. Photo prise par Animal Webaction

 

Rosa n’avait que 12 mois lorsqu’elle a été retrouvée accidentée. Paralysée du train arrière, elle a souffert pendant plusieurs mois, et redécouvre la joie de se déplacer grâce à un chariot depuis peu. Photo prise par Animal Webaction

 

Arrivé au refuge suite à un accident, Kai souffre d’un handicap dont il ne se séparera jamais, et avec lequel il a appris à vivre. Agé de 15 ans, il a simplement besoin d’un endroit calme et de suffisamment de nourriture pour être apaisé. Photo prise par Animal Webaction

 

Abandonné seul dans les montagnes proches de Casablanca, Vabra présente un système nerveux défaillant, possiblement suite à une maladie de carré : son corps est agité de tremblements permanents. Photo prise par Animal Webaction

 

Atika n’a que 8 mois aujourd’hui, mais a déjà un passé très lourd : retrouvée paralysée, elle se remet progressivement au refuge. Il est impossible de dire si elle remarchera un jour. Photo prise par Animal Webaction

 

Parce qu’ils n’ont qu’un petit refuge, et peu de moyens, Anas et Mira se contentent d’accueillir les chiens qui semblent en grande souffrance et ne peuvent mener une vie dans la rue.

En conséquence, leur refuge accueille une large majorité de chiens handicapés suite à des accidents ou de mauvais traitements, mais également des chiens atteints de maladies : leishmaniose, gale, démodécie, maladie de carré etc...

 

4. Si l’objectif n’est pas atteint, les chiens ne recevront aucune croquettes

Une collecte échouée sur Animal Webaction

 

Nous pouvons intervenir, nous avons réservé un camion et des palettes,  mais nous devons le payer avant le 12 mars.

Si la collecte échoue, nous ne pourrons pas payer, le départ du camion sera annulé et aucune des croquettes collectées ne sera livrée…

En cas d'échec, nous rembourserons tous les donateurs.

 

5. Aucun fournisseur ne veut livrer le refuge, et les collectes ne marchent pas !

La dernière collecte lancée par l’association : 10€ seulement collectés sur les 400 demandés, alors même que la collecte arrive bientôt à son terme...

 

Le refuge d’Anas et Mira est officiellement déclaré, mais ne reçoit aucune subvention pour autant : l’argent nécessaire à l’entretien des chiens provient essentiellement de leur propre portefeuille, et dans une moindre mesure des quelques dons qu’ils reçoivent.

Malheureusement, ces dons restent rares et les cagnottes en ligne ne fonctionnent pas. Parce qu’ils n’ont que très peu d’argent et ne peuvent se permettre d’acheter de grosses quantités de croquettes, aucun fournisseur n’accepte de travailler avec eux.

Leur seule solution est de s’endetter auprès d’un vétérinaire qui accepte encore de leur faire crédit, mais ils payent les croquettes bien plus cher et cumulent les impayés !

 

6. Malgré de multiples démarches et SOS, aucune fondation n’accepte d’intervenir : Anas et Mira sont découragés

 

En faisant les démarches pour monter leur association, Anas et Mira étaient persuadés qu’ils recevraient une aide extérieure le moment venu, que la solidarité fonctionnerait, mais elle peine à arriver.

A ce jour, seule une association française leur vient en aide : essentiellement en facilitant les adoptions, et en partageant au maximum les besoins et sauvetages du refuge. En revanche, une aide financière conséquente et continue lui est impossible : “De temps en temps quand je peux je les aide soit en faisant une cagnotte, soit sur mes deniers personnels” nous dit son Président, Fabrice Bienio.

Pour ce qui est de la recherche de partenariat auprès d’autres associations, tous commencent à perdre espoir après de multiples démarches restées sans résultat : “C’est une perte de temps, d’énergie, on voit bien que le Maroc n’est pas une priorité

 

7. Menaces de mort et plaintes permanentes : Anas et Mira ont du déménager leur refuge en catastrophe pour sauver leurs chiens !

Quelques bâches, des piquets, du grillage et des palettes : tout le refuge a du être reconstruit sur un nouveau terrain, pour fuir les menaces à répétition de l’ancien voisinage. Photo prise par Animal Webaction

 

Parce qu’ils étaient incommodés par les odeurs et les aboiements des chiens, les voisins de l’ancien terrain du refuge ont milité durant des mois pour les voir partir.

En plus des plaintes déposées, divers voisins ont menacé d’empoisonner les chiens à plusieurs reprises : l’un d’eux a même pénétré au refuge avec armé d’un fusil pour faire fuir Anas et Mira.

Rongés par l’inquiétude, tant pour leurs chiens que pour leur famille, ils ont pris la décision de partir sur un autre terrain totalement isolé fin 2018. En plus des frais impliqués par le déménagement, beaucoup de travaux doivent également être faits, et les trajets nécessaires aux sauvetages des chiens, aux consultations vétérinaires et à l’achat de nourriture en sont grandement complexifiés.

 

8. Abris spartiates, séparations insuffisantes : des bagarres entre les chiens éclatent au refuge, et sont accentuées par le manque de croquettes !

Parce qu’il n’y a pas d’enclos, et pas assez de séparations, des bagarres surgissent quelquefois : Smiley en a fait la douloureuse expérience dernièrement…

 

Les chiens n’ont aucune niche à proprement parler : des abris de fortune leur ont été construits en urgence, en attendant de pouvoir faire davantage…

 

Ayant déménagé en urgence, Anas et Mira ont monté un nouveau refuge de toutes pièces en un temps record. Malheureusement, aucun enclos n'a jusqu'ici pu être construit : quelques séparations permettent simplement de diviser les chiens en plus petites meutes.

La proximité entre les chiens, l'absence de niches et surtout le manque de croquettes entraîne malheureusement des bagarres entre les chiens, qu'Anas et Mira tentent de contrôler du mieux qu'ils peuvent...

 

9. Face à tant de difficultés, Anas et Mira sont contraints de choisir entre soigner les chiens ou les nourrir : une situation impossible !

Gale, maladie de carré, parvovirose…le refuge a déjà connu diverses épidémies. Pour les éviter,  il est primordial de traiter les maladies contagieuses avant qu’elles ne s’étendent à tout le refuge, quels que soient les frais engagés

 

Parce qu’ils ne recueillent que des chiens affaiblis, et plus ou moins sévèrement blessés, Anas et Mira sont perpétuellement confrontés à des frais vétérinaires très importants.

Face aux difficultés rencontrées, ils ont pour l’instant cessé de recueillir de nouveaux chiens, mais il reste toujours les vaccins, le déparasitage, et les maladies qui surviennent parfois sans crier gare : la maladie de carré et la parvovirose ont déjà touché plusieurs chiens accueillis au refuge.

Anas et Mira doivent donc souvent choisir entre acheter des croquettes ou financer les soins médicaux...

 

10. Rejetés et exterminés, les chiens des rues marocains vivent en sursis

Sur les réseaux sociaux, les défenseurs des animaux tentent de donner l'alerte quand de nouveaux abattages ont lieu, afin de mettre à l'abri le plus de chiens possible

 

Avec une population de chiens des rues estimée autour de 2 millions d’individus, le Maroc effectue des opérations d’abattage massif à intervalles réguliers depuis des dizaines d’années.

Les chiens sont ainsi empoisonnés à la strychnine, ou abattus au fusil, généralement au printemps : avant l’arrivée des touristes, ou de tout autre événement important à l’international.

Des programmes de stérilisation ont pourtant déjà été menés dans certaines villes du Maroc : malheureusement, ceux-ci ont jusqu’ici toujours été abandonnés, leurs fruits étant trop longs à récolter...

 

11. Anas et Mira ont tout mis en péril pour sauver les chiens du Maroc

Anas et quelques uns des chiens dans le nouveau refuge

 

En couple et parents de deux enfants, Anas et Mira ont d’abord commencé avec un sauvetage, puis deux, puis quelques autres menés en parallèle d’une vie bien remplie, avant de prendre la décision de créer un refuge.

Mira a depuis été obligée de démissionner pour pouvoir s’occuper de tous les chiens, notamment pour aider pas à pas ceux qui souffrent de handicap.

S’ils ne regrettent pas leur décision, ils espèrent que la situation va s’arranger rapidement, notamment avec des stocks plus rassurants de nourriture, et des moyens plus importants pour améliorer le quotidien des chiens malades et/ou handicapés.

 

12. A quoi vont servir les 4000 kg de croquettes?

Si cette collecte réussit, les 4000 kg collectés seront distribués aux 75 chiens accueillis au refuge d'Anas et Mira.

 

13. Collecte 100 % transparente 

- Animal Webaction aide depuis 4 ans plus de 750 associations de protection des animaux, nous avons déjà réalisé 1 700 livraisons dans 8 pays (voir les photos).

- Nous contactons chaque association partenaire, nous nous assurons de son sérieux et lui demandons des justificatifs.

​- Nos associations partenaires reçoivent uniquement des produits physiques, jamais d'argent. Vous offrez 10 kg de croquettes : nous livrons 10 kg de croquettes à l'association.

- Nous assurons nous-mêmes le transport des produits jusqu'au refuge, une livraison rapide est donc garantie.

- Nous vous préviendrons par mail dès que votre don aura été livré par nos soins.

- Nous demanderons au refuge de prendre des photos des croquettes reçues, nous vous enverrons ces photos.

- Si vous changez d'avis, nous vous remboursons votre don sur simple demande, sans frais ni justificatif.

- Si malheureusement la collecte échoue, nous ne livrerons rien, nous vous rembourserons la totalité de votre don.

Collecte certifiée
Collecte de confiance certifiée par Animal Webaction. En savoir plus

Nous avons vérifié que l’activité de l’association Association Mira Protection des Animaux et de l'Environnement est bien déclarée auprès des autorités compétentes.

Nous effectuons une vérification du statut légal de chaque association au moment de son inscription sur notre plateforme : toutes nos associations partenaires sont déclarées et en règle auprès des instances en vigueur dans leur pays de rattachement.

Nous avons réalisé un entretien avec l’association Association Mira Protection des Animaux et de l'Environnement avant de publier sa collecte.

Notre équipe assure un échange avec l'association bénéficiaire au préalable de chaque collecte.
Nous vérifions à cette occasion l'authenticité du besoin exprimé et la pertinence de la demande pour l’animal.

Les éléments mentionnés dans la collecte constituent une présentation factuelle et objective de la situation de Association Mira Protection des Animaux et de l'Environnement.

Nous échangeons avec l’association pendant notre entretien, mais ne cherchons jamais à dramatiser une situation, quelle qu'elle soit : seuls les faits vous sont présentés, de façon objective.

Une fois la collecte réussie, nous n’enverrons pas d’argent à l’association Association Mira Protection des Animaux et de l'Environnement, mais directement .

Seuls des produits physiques (croquettes, couvertures, etc.) sont obtenus par les associations à l'issue des collectes : nous n'envoyons jamais d'argent. Tous les produits collectés bénéficient directement et seulement aux animaux : aucun détournement n’est possible.

Si la collecte réussit, nous assurerons nous-mêmes la livraison jusqu’à Association Mira Protection des Animaux et de l'Environnement.

Nous nous chargeons directement de l’acheminement des produits collectés jusqu’à l’association qui s’occupe de l’animal aidé. Nous suivons donc la marchandise en temps réel, et nous assurons de sa bonne réception à destination.

Nous publierons les photos des croquettes reçus par Association Mira Protection des Animaux et de l'Environnement.

Nous nous engageons à publier des photos de chaque livraison effectuée une fois la marchandise réceptionnée.
Ainsi, vous pourrez constater la bonne réception de vos dons à l’endroit où se trouve l’animal que vous avez choisi d’aider et l'usage qui en est fait par l’association.

Nous ne transmettrons aucune de vos données à l’association Association Mira Protection des Animaux et de l'Environnement.

Nous assurons votre confidentialité et celle de vos données : les dons réalisés sur le site sont totalement anonymes pour les associations bénéficiaires. Vos données ne seront donc jamais utilisées pour des actions de relance de la part des associations.

Nous remboursons tous les dons sur simple demande

En cas d'échec de la collecte, nous vous remboursons l'intégralité de vos dons concernés, de façon systématique.
Mais tant qu’une collecte n’est pas achevée, nous pouvons également vous rembourser l'intégralité de vos dons engagés sur celle-ci. Il suffit de nous en faire la demande ; aucun frais n’est appliqué à ces remboursements.*
* Seuls vos dons sur des collectes non livrées peuvent faire l’objet d’une demande de remboursement.

Fermer

 
Organisateur
Association Association Mira Protection des Animaux et de l'Environnement
Dar chabab ouled malek bouskoura
27182 Bouskoura
MA Morocco

Abonnez-vous à notre rappel

Nous vous enverrons un mail dès que vos clics seront de nouveaux disponibles

Enregistrement en cours...

Votre abonnement a bien été enregistré.