Cookies allow us to personalize content and ads, to offer social media features and analyze our traffic. We also share information about our bebsite usage with our social media, advertising and analytics partners, who may combine these with other information you may have provided or that they collected when using their services. By continuing browsing on our website, you accept these terms.
En savoir plus et paramétrer les traceurs
Agree

Cookies allow us to personalize content and ads, to offer social media features and analyze our traffic. We also share information about our bebsite usage with our social media, advertising and analytics partners, who may combine these with other information you may have provided or that they collected when using their services. By continuing browsing on our website, you accept these terms.

Agree En savoir plus et paramétrer les traceurs

Animal Webaction

Financement

Comment financez-vous votre action ?

Nos recettes proviennent des dons et des publicités diffusées sur notre site, elles permettent de financer les produits offerts et les coûts liés aux collectes. Nous ne touchons aucune subvention publique.

Notre développement est quant à lui financé grâce aux fonds restants une fois financés, les produits et les coûts liés aux collectes.

Quel est le montant des frais prélevés et à quoi servent-ils ?

Chaque mois nous indiquons une moyenne de nos frais du mois précédent, cette moyenne est affichée sur cette page : https://www.animalwebaction.com/frais-preleves-par-animal-webaction/

Les frais permettent d'assurer le développement et la continuité du site afin d'aider toujours plus d'animaux.

- Nos frais nous permettent d'intervenir dans de nouveaux pays. À l’origine, nous n’intervenions qu’en France et ne disposions d'aucun moyen d'aider les animaux dans les pays pauvres. C’est souvent dans ce pays qu’ils sont le plus en danger. Aujourd’hui, grâce à l’ouverture de nouvelles plateformes logistiques depuis notre création, nous intervenons dans 8 pays (Bosnie-Herzégovine, Espagne, France, Macédoine, Maroc, Roumanie, Serbie, Tunisie). Nous travaillons actuellement sur le développement de solutions logistiques afin de pouvoir intervenir en Egypte, aux Philippines, ou encore en Bulgarie, des pays particulièrement touchés par la misère animale.

- Nos frais nous permettent de financer la création de nouveaux produits et de nouveaux projets de protection des animaux. Lors du lancement d’Animal Web Action en 2013, nous ne fournissions que des couvertures aux chats... Progressivement, nous avons pu investir et proposons aujourd’hui de nouveaux produits pour couvrir davantage de besoins auprès d’un plus grand nombre d’animaux (croquettes, niches, granulés, etc.). Nous réinjectons également ces frais dans de nouveaux projets pour aider davantage d'animaux (en ce moment, sur des sujets comme la stérilisation ou la protection de la faune marine).

- Nos frais nous permettent de traiter l’intégralité des demandes reçues. Nous recevons beaucoup de demandes d'aide, chacune de ces demandes est traitée, bien qu’elle ne donne pas toujours lieu à une collecte. Nos frais nous permettent de financer ces traitements “à fonds perdus”.

- Nos frais nous permettent de constituer des réserves pour garantir la continuité du site. Ces réserves sont utilisées pour avancer des fonds (par exemple, lorsque nous devons payer la fabrication de stocks de produits pour de futures collectes), ainsi que pour éviter une faillite lorsque nos dépenses mensuelles sont supérieures à nos recettes.

Comment calculez-vous le montant des frais prélevés ?

Les frais représentent le reste des recettes (publicité et ventes) une fois déduites l’ensemble des dépenses nécessaires à la préparation de la collecte, à son déroulement, à sa livraison et à l’acquisition des produits distribués.

Pour chaque collecte, le calcul de ce taux ne se fait qu’une fois la livraison effectuée, cela afin de pouvoir prendre en compte la totalité des dépenses engagées (notamment celles liées à la livraison, au suivi...).

Nous faisons une moyenne des recettes encaissées et des dépenses supportées sur le mois, sachant que certaines collectes génèrent des pertes, et d'autres des excédents (pour plus de détails, voir la question “Pourquoi avez-vous choisi de mutualiser vos coûts entre toutes vos collectes ?”).

Pourquoi est-ce que les frais prélevés varient chaque mois ?

Les frais sont des moyennes calculées à partir des dépenses et des entrées d'argent. Or, celles-ci varient pour chaque collecte. Par exemple, un même produit livré à deux refuges différents peut voir son prix varier, plus le refuge que nous devons livrer est éloigné de notre entrepôt, plus le coût du transport augmente.

Les frais sont donc variables d’une collecte à une autre, ce sont ces variations qui expliquent les évolutions du pourcentage de frais d’un mois à l’autre.

Les fondations qui reçoivent des dons prélèvent-elles aussi des frais ?

De part de leur différence de statut, les frais prélevés par les fondations ne sont pas forcément de la même nature que les nôtres. Mais passée une certaine quantité de dons collectés, toutes les fondations en conservent une partie.

Ces frais prélevés par les fondations permettent de couvrir les dépenses de fonctionnement qui ne sont pas directement liées aux animaux (les salaires des personnes qui font fonctionner la fondation au quotidien, notamment). Elles s’en servent aussi pour financer des campagnes pour trouver de nouveaux donateurs.

Par exemple, la SPA, qui est la plus grande association française d’aide aux animaux, consacre 26 % des dépenses effectuées à la recherche de fonds et aux frais de fonctionnement*.

*Source : https://www.la-spa.fr/sites/default/files/images/09_essentiel_2017_bd_0.pdf

Pourquoi réduire vos frais réduirait aussi le nombre d’animaux aidés ?

N’ayant trouvé ni investisseurs, ni banques acceptant de nous faire crédit, c’est grâce aux frais prélevés que nous avons pu financer notre développement et continuons de le faire.

Nos frais nous permettent de dégager les excédents nécessaires à nos investissements. C’est grâce à ces investissements que nous pouvons prendre en charge davantage d’animaux chaque année.

Par exemple, lors du lancement du site en 2013, nous proposions uniquement des couvertures pour les chats en France, ce qui était bien insuffisant... Au fur et à mesure des investissements réalisés, nous avons pu élargir la gamme de produits de première nécessité proposés (croquettes, granulés etc) pour couvrir davantage de besoins des animaux. Nos investissements nous permettent aussi d’augmenter la liste des pays d’intervention.

Malgré ces progrès réalisés, nous ne pouvons toujours pas répondre à toutes les demandes reçues. Notre souhait est de maintenir un haut niveau d’investissements pour pouvoir à l’avenir prendre en charge ces animaux délaissés.


Subscribe to our reminder

We will send you an email as soon as your clicks will be available again

Saving...

Your subscription has been successfully saved.