Cookies allow us to personalize content and ads, to offer social media features and analyze our traffic. We also share information about our bebsite usage with our social media, advertising and analytics partners, who may combine these with other information you may have provided or that they collected when using their services. By continuing browsing on our website, you accept these terms.
En savoir plus et paramétrer les traceurs
Agree

Cookies allow us to personalize content and ads, to offer social media features and analyze our traffic. We also share information about our bebsite usage with our social media, advertising and analytics partners, who may combine these with other information you may have provided or that they collected when using their services. By continuing browsing on our website, you accept these terms.
En savoir plus et paramétrer les traceurs

Agree

Animal Webaction
This collection succeeded, it has been delivered on the 05/02/2019, discover the delivery pictures.

photo association
SOS croquettes pour les chiens des rues et du refuge !
En Roumanie, la faim et le froid tuent les chiens les plus faibles !
photo association
SOS croquettes pour les chiens des rues et du refuge !
En Roumanie, la faim et le froid tuent les chiens les plus faibles !

4,200 kg
of dry food offered

4,200 kg
of dry food necessary

ASSOCIATION
Association Lupy Orastie RO Romania

En Roumanie, la faim et le froid tuent les chiens les plus faibles !

Des températures glaciales s'abattent sur la Roumanie depuis plus de deux mois.

Frigorifiés et affamés, les chiens des rues ne peuvent pas lutter seuls : certains sont déjà morts.

Au refuge, l'hébergement est également précaire, les chiens souffrent du froid.

Pour leur survie à tous, les bénévoles distribuent des croquettes chaque jour.

Mais le stock s'épuise : dans moins de 6 jours, il n'y aura plus aucune croquettes

Aucune association ne peut aider, les soutiens existants ont atteint leur limite.

Loin d'apporter son aide, la municipalité ne propose que l'euthanasie.

Nous voulons permettre aux chiens d'Orastie d'affronter la fin de l'hiver, en envoyant 4 200 kg de croquettes en urgence.

 

1. Le froid sévit depuis des semaines, sans nourriture des chiens des rues sont morts : ils ont besoin de croquettes pour supporter le froid ! 

 

Malgré tous les efforts des bénévoles, il est parfois impossible de sauver les chiens des rues confrontés à la rudesse de l'hiver. Retrouvé décédé le 20 janvier dernier, ce chien des rues reste aujourd'hui une exception, mais les bénévoles craignent que d'autres chiens ne survivent pas s'ils sont privés de croquettes

 

Limités par la place dont ils disposent, les bénévoles de l'association doivent se contenter de nourrir les chiens des rues qu'ils comptent encore par dizaine dans la ville et ses alentours

 

En plus des chiens déjà régulièrement nourris (certains depuis plusieurs années), de nouveaux chiens s'ajoutent à la liste au fur et à mesure, pesant sur les frais de nourriture. Celui-ci a été découvert par Christina au mois de janvier 2019, pour la première fois

 

Découverte au mois de décembre, Alma venait de donner naissance à plusieurs chiots, qu'elle cachait dans la rue. Depuis lors, les bénévoles prennent soin de lui apporter à manger chaque jour, et prennent soin d'elle et de ses petits autant que faire se peut

 

Contrainte de vivre dehors en permanence., Calefuta était extrêmement maigre et enceinte lorsque Simona (bénévole) l'a découverte. Depuis lors, elle lui apporte à manger chaque jour, et Calefuta ne manque jamais un rendez-vous

 

Découvert dans la neige fin janvier, Tumbo était à moitié gelé et n'aurait sans doute pas survécu plus de quelques heures sans l'aide des bénévoles. Trop faible, il a été hébergé en urgence par l'un d'eux, mais il est impossible de tous les accueillir ! 

 

Ces dernières semaines, les températures ont été extrêmement froides à Orastie, descendant jusqu'à -23°
Si un radoucissement est constaté ces derniers jours, celui-ci s'annonce temporaire : les températures redescendront encore avant la fin du mois

 

A Orastie, comme dans beaucoup d'autres villes de Roumanie, les chiens des rues se comptent par dizaines. Les bénévoles ne cessent de découvrir de nouveaux chiens errants, mais n'ont aucune solution pour les accueillir : le refuge est saturé, leurs propres maisons le sont aussi...

"Les chiens des rues ne trouvent plus de nourriture, tout est gelé dehors, les nuits sont très venteuses et rendent le froid encore plus mordant. C'est insupportable à voir et surtout à vivre pour les bénévoles sur place au quotidien qui se battent en permanence pour eux."

 

 

2. Le stock de croquettes est presque épuisé : le 31 janvier prochain, il n'en restera rien

 

Une dizaine de sacs de croquettes, voilà tout ce qu'il restait aux bénévoles le 24 janvier dernier. De quoi nourrir les chiens durant 1 semaine encore...

 

Dans les rues, les bénévoles nourrissent chaque jour plus de trente chiens, tout en prenant soin de ceux accueillis au refuge, qui en compte une vingtaine. 

En hiver, 90kg de croquettes sont nécessaires chaque semaine pour s'assurer que tous mangent à leur faim. Il restait seulement 100kg en stock au 24 janvier dernier : une quantité suffisante pour 8 jours environ...

 

3. Sauvés d'une mort certaine à la fourrière, les chiens du refuge n'auront bientôt plus de croquettes 

 

Monté en urgence fin 2018 pour sauver les chiens d'une campagne d'extermination massive, le refuge a permis d'en sauver plusieurs dizaines. Il accueille aujourd'hui une vingtaine de chiens

 

Torry est au refuge depuis le mois de novembre, après l'intervention des bénévoles pour le sauver d'une euthanasie programmée. Il reste encore très craintif, mais progresse de jour en jour

 

Squelettique et extrêmement faible, Mona a été sortie en urgence de la fourrière fin 2018. Ces quelques semaines passées au refuge lui ont permis de reprendre du poids et des forces : sans croquettes, les bénévoles craignent qu'elle ne décline très rapidement

 

Royy faisait partie des chiens inscrits sur la liste des euthanasies lorsque les bénévoles l'ont sorti de la fourrière. Sans le refuge, il n'avait plus que quelques jours à vivre

 

 

Amené en fourrière, Swann s'y est fait agresser durant des jours par les autres chiens avant d'être sauvé par les bénévoles. Amaigri, présentant de multiples blessures aux pattes et à la tête, il se remet doucement de son traumatisme

 

Affamée et terrorisée en fourrière, Moudy fait partie des premiers chiens accueillis au refuge, pour contrer une euthanasie programmée. Elle a radicalement changé en l'espace de quelques semaines

 

Hazko est resté plusieurs mois à la fourrière avant d'en être sorti lors de la campagne d'extermination, en décembre dernier. La vie en refuge reste difficile pour lui

 

Le refuge dispose seulement de 4 enclos, et constitue un abri précaire pour les chiens. Chacun dispose d'une niche pour s'abriter quand nécessaire, mais le froid reste cependant omniprésent, la neige pénétrant les enclos sans difficulté

 

Jetés dans un seau par dessus le grillage de la fourrière, ces quatre chiots ont été sauvés in extremis par les bénévoles à la mi-janvier. A seulement deux mois et demi, ils sont encore fragiles et rajoutent une lourde charge aux bénévoles du refuge

 

Construit en urgence en novembre dernier, le refuge ne peut accueillir qu'une vingtaine de chiens, dans des conditions précaires. 

Les chiens qui y sont hébergés actuellement le sont depuis 2,5 mois tout au plus, certains depuis quelques jours seulement. Une très courte durée qui ne leur a pas permis de totalement surmonter les traumatismes et privations qu'ils ont subies à la fourrière, et parfois même avant...

Nous devons leur éviter de connaître la faim à nouveau ! 

 

4. Si la collecte échoue, les chiens ne recevront aucune croquettes

 

Une collecte échouée sur Animal Webaction

 

Nous pouvons intervenir, nous avons réservé un camion et des palettes,  mais nous devons le payer avant le 4 février 2019.

Si la collecte échoue, nous ne pourrons pas payer, le départ du camion sera annulé et aucune des croquettes collectées ne sera livrée...

En cas d'échec, nous rembourserons tous les donateurs.

 

5. La municipalité n'a qu'une seule réponse pour ces chiens : l'euthanasie !

 

La fourrière municipale d'Orastie : terrorisés, les chiens sont contraints de vivre dans des box surpeuplés. Sans intervention des bénévoles ou parrainage à distance, ils y sont euthanasiés

 

Considérés comme une nuisance par la municipalité, les chiens des rues sont régulièrement attrapés par les dogcatchers, et jetés sans ménagement à la fourrière pour y être euthanasiés. Les conditions de détention à la fourrière sont terribles, particulièrement lors de campagnes d'extermination massives où plusieurs dizaines de chiens peuvent être amenés en même temps : 

“La présence de chiens errants sur la voie publique est devenue un problème pour les autorités locales. Sous le joug de la loi, les chiens des rues sont capturés et amenés à la fourrière municipale. Chaque visite à la fourrière a toujours été, et sera toujours un réel traumatisme... Des chiens malades, affaiblis, qui vous supplient de les aider... Et sont condamnés au bout de 14 jours (NDLR : en l'absence de sauvetage ou de parrainage à distance, les chiens de la fourrière sont euthanasiés)

On ne peut pas rester passif. Quelles sont les solutions ? Il y en a peu... pourtant, ces animaux sont là, ils existent"

 

6. Les quelques soutiens dont dispose l'association s'épuisent, personne ne peut acheter de croquettes

 

En l'absence de croquettes, les bénévoles préparent une soupe à base de pain sec. Un régime pauvre en nutriment qui affaiblit les chiens tout en trompant leur faim...

 

Lupy reçoit une aide précieuse de la part de l'association française Mukitza depuis plusieurs années. Mais cette dernière vient en aide à de nombreux refuges dans divers pays, et ne peut pas couvrir tous les besoins des chiens d'Orastie. Des partenariats ont été cherchés auprès d'autres associations étrangères, mais ceux-ci fonctionnent essentiellement pour l'adoption des chiens d'Orastie.

Quelques particuliers soutiennent également l'association, mais la construction du refuge et la multiplication des sauvetages ces derniers mois ont déjà demandé beaucoup d'investissements récents : l'argent manque pour acheter des croquettes ! 

 

7. Nous devons les aider à affronter l'hiver le ventre plein :

 

Tania n'est au refuge que depuis le 5 janvier dernier. Elle commence seulement à se remettre des mois passés à la fourrière, où elle vivait prostrée en permanence...

 

Melena se laissait dépérir à la fourrière, où elle maigrissait chaque jour un peu plus, et restait allongée au même emplacement sans fin. Elle n'a rejoint le refuge que depuis quelques semaines

 

Azorel vit sur le même site que Calefuta. Les visites régulières de Simona lui ont permis de reprendre du poids, mais la vit dehors est difficile pour son corps, les croquettes lui sont essentielles

 

Costica est nourrit depuis de nombreux mois par les bénévoles, qui ont pris en charge ses soins après qu'il ait été heurté par une voiture. Il vit toujours dehors, sur un chantier en compagnie d'autres chiens des rues, et compte beaucoup sur les croquettes qui lui sont apportées

 

Orius est passé très près de l'euthanasie avant d'être amené au refuge il y a peu, et ne s'est pas encore remis de son traumatisme

 

 

Azzaro a rejoint le refuge en janvier, après plusieurs mois d'enfermement en fourrière

 

Milena est une jeune chienne sauvée de l'euthanasie en novembre dernier, qui commence seulement à reprendre goût à la vie au refuge

 

Chienne des rues, Mircea reste en permanence sur un chantier en compagnie d'autres chiens, à la merci du froid et des risques de la rue...

 

8. Aucun d'eux n'aurait survécu sans la création du refuge

 

Vincent a été capturé avec une douzaine d'autres chiens, après une vie passée dans un camp Tzigane. Menacé d'euthanasie, il a eu la vie sauve grâce à la construction du refuge. Il vit aujourd'hui en Angleterre, dans sa famille d'adoption

 

Hugo est arrivé à la fourrière dans les mêmes conditions que Vincent, après sa capture par les dogcatchers. La construction du refuge lui a permis d'avoir la vie sauve, et de trouver une famille en Angleterre qu'il rejoindra bientôt

 

 

Mala a vécu longtemps dans la rue avant d'être capturée et jetée en fourrière. Très maigre,elle devait être euthanasiée rapidement, mais a été sauvée par les bénévoles in extremis. Aujourd'hui au refuge, elle rejoindra bientôt la France

 

 

Bruno a connu la maltraitance l'essentiel de sa vie : museau brûlé, coups à répétition et privation de nourriture rythmaient son quotidien : encore aujourd'hui, il ne pèse que 17 kg... capturé par la fourrière il y a quelques mois, il y était menacé d'euthanasie. Il est désormais en sécurité au refuge, et partira prochainement en France 

 

Totalement prostré et très amaigri à la fourrière, Obby n'est âgé que d'un an, et reprend goût à la vie depuis son arrivée au refuge. Réservé à l'adoption, il devrait rejoindre sa famille prochainement 

 

9. Pour le salut des animaux, Maria combat sa propre souffrance

 

Maria, présidente de l'association Lupy et du refuge d'Orastie

 

L'engagement de Maria dans la protection animale remonte à de nombreuses années, et son rôle de présidente de l'association Lupy à près de 10 ans. 

"Ces dernières années, il y a eu une réelle explosion des abandons. Beaucoup d'animaux malades, ou en situation critique suite à des accidents. Les sauver est devenu une priorité pour moi. J'ai fini par accepter le fait que certaines personnes n'aiment pas les animaux. Mais je n'ai en revanche jamais compris comment quiconque pouvait abandonner un être vivant, entièrement dépendant, ni que l'on puisse faire preuve de violence envers les animaux qui nous appartiennent ou croisent notre route. "

Conjuguant carrière, vie personnelle et bénévolat depuis des années, elle a récemment pris sa retraite. Pour mieux s'investir dans ses activités bénévoles, et reprendre un autre travail quasi immédiatement : une absolue nécessité pour subvenir aux besoin des animaux.

Elle admet que la souffrance et les sacrifices impliqués par son engagement sont grands, mais n'a aucun doute sur le fait qu'ils en vaillent la peine : "Je souffre avec eux, mais la joie qu'ils m'apportent compense largement cette souffrance, tous nos efforts et les sacrifices qui doivent être faits"

 

10. Le terrible sort des animaux en Roumanie

 

 

 

11. Comment seront utilisées les croquettes de cette collecte ? 

Si cette collecte réussit, les 4 200  kg collectés seront distribués :

. aux 20 chiens accueillis au refuge 

. aux 30 chiens des rues nourris régulièrement par les bénévoles, ainsi qu'aux nouveaux chiens des rues rencontrés au fur et à mesure

 

12. Collecte 100% transparente

- Animal Webaction aide depuis 5 ans plus de 700 associations de protection des animaux, nous avons déjà réalisé 1300 livraisons dans 5 pays (voir les photos).

- Nous contactons chaque association partenaire, nous nous assurons de son sérieux et lui demandons des justificatifs.

​- Nos associations partenaires reçoivent uniquement des produits physiques : jamais d'argent. Vous offrez 10 kg, nous livrons 10 kg de croquettes à l'association.

- Nous assurons nous-mêmes le transport des produits jusqu'au refuge, une livraison rapide est donc garantie. 

- Nous vous préviendrons par mail dès que votre don aura été livré par nos soins.

- Nous demanderons au refuge de prendre des photos des croquettes reçues, nous vous enverrons ces photos.

- Le paiement des dons est 100% sécurisé par Paypal, vous n'êtes pas obligé de posséder un compte Paypal pour payer.

- Si vous changez d'avis, nous vous remboursons votre don sur simple demande, sans frais ni justificatif.

- Si malheureusement la collecte échoue, nous ne livrerons rien, nous vous rembourserons la totalité de votre don.

 

 

 

Certified collection
Collecte de confiance certifiée par Animal Webaction. Learn more

We checked Association Lupy Orastie's activity was legally registered.

When associations register on our platform, we always inspect their legal status : according to the law, all our partner associations are legally registered in their home country.

We organized an interview with the association Association Lupy Orastie before publishing its collection.

Our team ensures communication with the beneficiary association before each collection.
It allows us to check the truthfulness of the association's request for the animal.

The elements mentioned in the collection constitute a factual and objective presentation of Association Lupy Orastie's situation.

We communicate a lot with the associations during our interviews, but we are not looking to exaggerate the current situation: only facts are presented.

Once the collection succeeded, we won't send money to Association Lupy Orastie association, only .

Only products (blankets, food...) are collected, we never send money. All collected products are directly and only sent to help animals: no misappropriation possible

If the collection succeeds, we will deliver the collection ourselves to Association Lupy Orastie.

We entirely take care of the transportation of the collected products to the association taking care of the assisted animal. So, we follow the goods in real time, and we ensure its good reception at destination.

We will publish the pictures dry food received by Association Lupy Orastie.

We are committed to publishing pictures of each delivery made once the goods have been received.
You will be able to see by youself the good reception of your donations where the animal is located, and how the association is using it.

Association Lupy Orastie will not receive any of your personal data.

We ensure your datas' confidentiality : the donations made on the website are totally anonymous to the beneficiary associations. Your data will never be used for recovery actions by associations.

We refund all donations on request

If the collection fails, we will systematically refund all of your donations.
Even if a collection is not completed, we can always proceed to a refund of all the donations you made. Just ask us ; these refunds are not charged.*
* Only your donations on undelivered collections can be the subject of a refund request.

Close

 
Organizer
Association Association Lupy Orastie
Jud. Hunedoara, BLD, Nicolae Balcescu, BI.53, Sc.D, Et.2, Ap.45
335700 Orastie
RO Romania

Subscribe to our reminder

We will send you an email as soon as your clicks will be available again

Saving...

Your subscription has been successfully saved.