Cookies allow us to personalize content and ads, to offer social media features and analyze our traffic. We also share information about our website usage with our social media, advertising and analytics partners, who may combine these with other information you may have provided or that they collected when using their services. By continuing browsing on our website, you accept these terms.
En savoir plus et paramétrer les traceurs
Agree

Cookies allow us to personalize content and ads, to offer social media features and analyze our traffic. We also share information about our website usage with our social media, advertising and analytics partners, who may combine these with other information you may have provided or that they collected when using their services. By continuing browsing on our website, you accept these terms.

Agree Find out more and set up the cookies

Animal Webaction
This action succeeded, it has been delivered on the 28/12/2018, discover the delivery pictures.
photo association

Au Maroc, 200 chiens sans croquettes cet hiver !

Au Maroc, les 200 chiens affaiblis du refuge UMPA n'auront pas de croquettes cet hiver !
photo association
Au Maroc, 200 chiens sans croquettes cet hiver !
Au Maroc, les 200 chiens affaiblis du refuge UMPA n'auront pas de croquettes cet hiver !

4,000 kg
Dry food offered

4,000 kg
Dry food necessary

Au Maroc, les 200 chiens affaiblis du refuge UMPA n'auront pas de croquettes cet hiver !

Au refuge de l'UMPA, les abandons se multiplient, mais les dons eux, ne cessent de baisser...

 Le refuge n'arrive plus à acheter des croquettes

Plusieurs chiens du refuge ne mangent déjà plus à leur faim, dénutris, ils ne survivront pas longtemps sans croquettes.

Malgré leurs appels, aucune association ne leur vient en aide.

Le stock ne tiendra que jusqu'à la fin du mois : nous devons les aider.

 

1. Depuis des semaines, les croquettes s'épuisent : les 200 chiens ne mangent pas à leur faim ! 

Le stock restant au refuge permettra de nourrir les chiens jusqu'à la fin du mois de décembre seulement

 

Les périodes difficiles sont régulièrement rencontrées au refuge, durant lesquelles les bénévoles sont obligés de rationner les chiens durant quelques semaines.

Mais la période actuelle s'avère plus compliquée : les chiens ne mangent déjà plus à leur faim depuis plusieurs semaines, et le stock restant sera totalement épuisé dans 10 jours ! 

Les bénévoles espèrent récolter un peu d'argent sur les stands de Noël afin de tenir quelques jours supplémentaires, mais savent que cela ne règlera pas leur problème...

 

2. Lourdement touchés par la malnutrition avant leur arrivée, ces chiens ont un besoin vital de croquettes

 

Laissés à l'abandon dans un cynodrome,  27 chiens de course ont été sauvés par l'association depuis avril 2017...

 

 Extrêmement dénutris lors de leur sauvetage, tous souffraient d'abcès, d'infections, de diverses maladies et étaient infestés de parasites. Plusieurs ont succombé : ceux qui ont survécu se sont rétabli au refuge, mais leur corps abîmé reste fragilisé

 

 

Nicolas et Couky sont les derniers sortis de l'enfer du cynodrome, après bien des négociations avec leur propriétaire. Au refuge depuis la mi-octobre seulement, ils ont encore besoin de reprendre des forces 

 

 

Velma faisait partie des premiers chiens sauvés par l'association. Le refuge lui a permis de se rétablir, mais l'équilibre reste instable : une nouvelle famine lui serait rapidement fatale

 

 

Macarena est arrivée au refuge avec ses 4 chiots : trop affaiblie, elle était incapable de les allaiter

 

 

Bébé était l'un des 4 chiots de Macarena. D'une maigreur extrême à son arrivée, il n'a pas survécu. Le père de la portée, surnommé "Papa" par l'équipe du refuge, a lui aussi succombé 

 

 

Elsa et Fanfan, deux autres chiens de la portée, ont eu un rétablissement incroyable au refuge. Mais la malnutrition extrême qu'ils ont connue il y a 1an, alors qu'ils étaient encore en pleine croissance, les a irrémédiablement fragilisés

 

 

Agée de 3 ans environ lors de son sauvetage, Anita était parmis les chiens les plus amaigris

 

 

Peu après son arrivée, Charly s'est cassé la patte, simplement en courant. Tout son organisme était abîmé par des années de malnutrition. Il va bien aujourd'hui, mais ne supportera pas une nouvelle privation

 

Jusqu'à récemment, Casablanca abritait l'unique cynodrome du Maroc, dans lequel chacun pouvait assister à des courses de lévriers. Cet établissement a été fermé en 2018, après des années de mauvais traitement sur les chiens qu'il abritait.

Depuis 1,5 an, l'association a recueilli 27 chiens provenant du cynodrome. Très sévèrement touchés par la malnutrition, ainsi que diverses maladies et parasites, tous ont beaucoup souffert, et gardent un organisme fragile. Si plusieurs sont décédés après leur sauvetage, les survivants demandent une vigilance perpétuelle pour qu'ils ne s'affaiblissent pas : "Ils ont été tellement maltraités, c'est dans leur chair. On doit toujours faire très attention à eux."

 

3. Objectif non atteint = 0 croquettes livrées

Une collecte échouée sur Animal Webaction

Nous pouvons intervenir, nous avons réservé un camion et des palettes, mais nous devons le payer avant le 27/12.

Si la collecte échoue, nous ne pourrons pas payer, le départ du camion sera annulé et aucune des croquettes collectées ne sera livrée...

En cas d'échec, nous rembourserons tous les donateurs et recréditerons les dons gratuits sur les autres collectes.

 

4. L'UMPA soigne gratuitement 3 000 animaux chaque année. Sans croquettes, ses activités sont menacées ! 

 

Utilisés pour la garde, les chiens sont fréquemment blessés à l'arme blanche : sans l'UMPA, beaucoup de propriétaires ne pourraient pas payer les soins demandés en clinique vétérinaire

 

 

Les empoisonnements sont également monnaie courante. Le propriétaire de ce chiot n'aurait pas pu le sauver sans l'UMPA

 

 

Les actions du dispensaire de l'UMPA ne se limitent pas aux soins d'urgence : vaccination, stérilisation, vermifuge... Ils améliorent la vie de milliers d'animaux chaque jour, et participent activement au contrôle des populations errantes et à la prévention des maladies

 

En plus de recueillir des centaines d'animaux (des chiens, mais aussi des chats et chevaux), l'association assure le rôle de dispensaire auprès de la population. Les personnes les plus démunies peuvent faire soigner leur animal gratuitement auprès de l'UMPA, qui prend tout en charge.

Ces actions permettent de limiter la souffrance animale, mais également les abandons, et assure un contrôle sur la population d'animaux errants : en offrant la possibilité de stériliser gratuitement les animaux, l'association évite la multiplication des portées non désirées. 

Sans croquettes, tout cela risque pourtant de disparaître !  "Si l'on ne fait pas ces soins, ce sont des chiens que l'on retrouve à la rue"

 

5. Les abandons ne cessent d'augmenter, tandis que les dons baissent : la situation n'est plus tenable ! 

 

Teddy a été jeté par dessus les grilles du refuge par son propriétaire : une situation de plus en plus fréquente, bien que la capacité totale du refuge soit déjà atteinte

 

En un an, le nombre de chiens recueillis au refuge a augmenté d'un tiers : 200 chiens y sont désormais en permanence. Et bien qu'il n'y ait plus de place disponible, de nouveaux chiens continuent à arriver, jetés par dessus le grillage par leurs propriétaires...

Pourtant, les dons ne cessent de baisser : "Je ne vais pas dire que nous sommes à un point de non retour. Mais nous n'en sommes pas loin", indique Elise Baron.

 

6. Aucune association ne les aide en continu : 60% des frais sont à la charge des bénévoles

 

L'UMPA reçoit une subvention municipale extrêmement précieuse, qui lui permet de couvrir 40% de ses dépenses. Mais 60% des frais de fonctionnement restent aujourd'hui à la charge des bénévoles !

Seules deux associations étrangèrent ont fourni une aide par le passé : ponctuelle, et réservée à des actions de sauvetage ou de stérilisation : "Les animaux vivent des années après avoir été sauvés, personne ne veut payer pour leur entretien"

 

7. Les bénévoles plient sous le poids des charges

 

L'association dispose de très peu de bras : seuls trois bénévoles interviennent sur le terrain, des employés sont nécessaires. Son Président, vétérinaire de profession, réalise bénévolement les opérations chirurgicales, mais tout le reste est à sa charge : médicaments, vaccins, nourriture etc...

Stands tenus sur les marchés, partenariats avec des fournisseurs et transporteurs : les bénévoles tentent de réduire les coûts autant que faire se peut. Ils se chargent également de régler les dettes avec leur argent personnel, pour certains depuis 25 ans.

Avec des abandons et des frais médicaux qui ne cessent d'augmenter, ils n'y arrivent plus ! 

 

8. Rejetés et exterminés, les chiens des rues marocains vivent en sursis

 

Le bilan typique d'une campagne d'extermination au Maroc ...

 

Avec une population de chiens des rues estimée autour de 2 millions d’individus, le Maroc effectue des opérations d’abattage massif à intervalles réguliers depuis des dizaines d’années.

Les chiens sont ainsi empoisonnés à la strychnine, ou abattus au fusil, généralement au printemps : avant l’arrivée des touristes, ou de tout autre événement important à l’international.

 

 

9. Sauvés d'un sort terrible par l'UMPA, tous doivent être préservés de la faim 

 

Trouvé sur le bord de la route après avoir été roué de coups et étranglé, Espoir était en train d'agoniser. Il s'est miraculeusement remis au refuge

 

Jugée trop âgée pour monter la garde, Fanny a été abandonnée dans la rue après des années de service. Amaigrie et affaiblie, elle est aujourd'hui au refuge

 

Percutée par une voiture, Linda était grièvement blessée lorsqu'elle a été trouvée. Soignée par l'association, elle vit désormais sur trois pattes au refuge

 

Jetée par la porte d'une voiture en marche, Rita a été retrouvée blessée, et amenée à l'UMPA. L'équipe l'a soignée et l'héberge aujourd'hui au refuge

 

Ancien chien de chasse, Ricky a été amené au dispensaire dans un état critique : souffrant de plusieurs blessures et d'une grande maigreur. Son propriétaire n'est jamais venu le récupérer...

 

10. Une autre vie est possible pour eux, grâce à l'UMPA

 

Presque aveugle et décharnée, Mila est l'une des rescapée du cynodrome. Adoptée, elle profite aujourd'hui d'un foyer et de longues promenades

 

Egalement sauvée du cynodrome, Samsara a été réservée pour adoption, et rejoindra sa nouvelle famille début 2019

 

Abandonné à seulement 3 mois, Lio a été pris en charge par l'association, qui lui a permis d'être adopté rapidement

 

 

Abandonnée à l'âge de 12 ans, Launa était atteinte d'une gâle avancée, et d'une tumeur mamaire de grande ampleur. L'association l'a soignée, et lui assure aujourd'hui une retraite au sein du refuge

 

11. Elise, dévouée corps et âme depuis 25 ans

 

Elise et quelques-uns des lévriers rescapés du cynodrome

 

L'engagement d'Elise dans l'association date d'il y a 25 ans, lorsqu'elle a été sollicitée pour donner du pain ou des restes pour les animaux du refuge. Depuis, elle s'y rend chaque jour pour prendre soin d'eux, et assure aussi la recherche de nourriture, la tenue des stands, les interventions pour sauvetage etc...

"Ce refuge, comme tous les autres refuges, c'est un endroit où les animaux peuvent enfin se reposer, sans souffrance et sans douleur, pour se remettre de ce qu'ils ont vécu. On essaie de leur donner du bonheur."

Déjà passé proche de la fermeture il y a quelques années, le refuge a pu être sauvé grâce à la détermination d'Elise et de quelques autres autres, une détermination qu'elle garde aujourd'hui : 

"Il y a 10 ans, le refuge est passé proche de la fermeture. On s'est battu, on a tenu le coup, on est fier que le refuge soit encore là aujourd'hui et qu'il soit tel qu'il est. Chaque année, nous soignons entre 2800 et 3000 animaux pour les gens démunis : ils seront laissés sans aide si nous devons fermer. Les gens pauvres ont besoin d'aide pour pouvoir garder leurs animaux, les soins vétérinaires sont très très chers."

 

12. A quoi serviront les croquettes de cette collecte ?

Les 4 000 kg croquettes de cette collecte serviront à nourrir les 200 chiens du refuge de l'UMPA.

 

13.  Collecte 100% transparente

- Animal Webaction aide depuis 4 ans plus de 700 associations de protection des animaux, nous avons déjà réalisé 1 700 livraisons dans 3 pays (voir les photos).

- Nous contactons chaque association partenaire, nous nous assurons de son sérieux et lui demandons des justificatifs.

​- Nos associations partenaires reçoivent uniquement des produits physiques : jamais d'argent. Vous offrez 10 kg, nous livrons 10 kg de croquettes à l'association.

- Nous assurons nous-mêmes le transport des produits jusqu'au refuge, une livraison rapide est donc garantie. 

- Nous vous préviendrons par mail dès que votre don aura été livré par nos soins.

- Nous demanderons au refuge de prendre des photos des croquettes reçues, nous vous enverrons ces photos.

- Le paiement des dons est 100% sécurisé par Paypal, vous n'êtes pas obligé de posséder un compte Paypal pour payer.

- Si vous changez d'avis, nous vous remboursons votre don sur simple demande, sans frais ni justificatif.

- Si malheureusement la collecte échoue, nous ne livrerons rien, nous vous rembourserons la totalité de votre don.

Organizer
Association Union Marocaine pour la Protection des Animaux
Route 109 , douar Drabna
Sidi Maarouf, Bouskoura
27182 Casablanca
MA Morocco

Subscribe to our reminder

We will send you an email as soon as your clicks become available again

Saving...

Your subscription has been successfully saved.